Implantation à l’étranger pour une entreprise : quels sont les démarches ?

Une fois que votre entreprise a accumulé une expérience d’exportation indirecte, la prochaine étape pourrait consister à établir une présence plus permanente dans un pays ou une région en particulier. Selon la culture d’entreprise en vigueur, ou simplement la préférence de vos clients, vous pourriez constater que l’implantation à l’étranger pour une entreprise peut améliorer vos chances d’augmenter les ventes.

Implantation à l’étranger pour une entreprise : quels types de structures implanter à l’étranger ?

Entités juridiques

Dans de nombreux pays, les possibilités vont d’un bureau de vente avec une seule personne à des opérations de fabrication complètes. Vous n’avez pas toujours à créer une entité juridique entièrement distincte pour commencer; il pourrait suffire de créer un bureau de représentation et augmenter plus tard.

Bureaux de représentation

Gardez à l’esprit que votre choix dictera les fonctions que le bureau est autorisé à effectuer. Un bureau de représentation a généralement une autorité limitée pour mener à bien certaines activités de développement commercial, mais les contrats ne peuvent être signés qu’avec le siège social de l’entreprise.

D’un autre côté, son assujettissement à l’impôt sur les sociétés pourrait être beaucoup moins onéreux que celui d’une succursale légalement enregistrée.

Succursales et filiales

Les options plus permanentes telles que les succursales ou les filiales limitées ont généralement beaucoup plus d’autonomie quand il s’agit de faire des affaires et d’employer du personnel. Cependant, ils seront très probablement redevables de l’impôt sur leur activité dans ce pays.

Coentreprises / acquisitions

Les coentreprises sont une autre option possible. L’avantage dans ce cas est que le risque est partagé avec une entreprise locale. De plus, si la société partenaire est établie depuis un certain temps, elle peut aussi potentiellement attirer une clientèle existante. Les acquisitions sont une autre option si vous préférez ne pas diluer la participation dans votre entreprise.

Que devez-vous considérer lorsque vous déménagez mon entreprise à l’étranger?

Implantation à l'étranger pour une entreprise - acquisition

Le monde devient rapidement un endroit plus petit et il est plus logique pour les entreprises de se localiser ailleurs, réduisant ainsi les coûts de personnel et de production. Relocaliser votre entreprise n’est pas une décision légère, peu importe de combien cela peut être plus rentable.

En 2017, plus de 900 entreprises étaient domiciliées par les Chambres de Commerces Françaises à l’International.

Règles et règlements

Les règles et règlements diffèrent pour les entreprises d’un pays à l’autre. Avant d’entreprendre votre déménagement, vous devez consulter un expert pour connaître les règlements qui pourraient vous concerner. La loi fiscale et sociale varie selon les pays et le non-respect de ces lois peut entraîner de lourdes amendes ou même des poursuites. Il est sage de rechercher les règles et règlements avant de vous déplacer à la destination souhaitée, car vous ne pouvez pas être en mesure de créer votre entreprise où vous le souhaitez.

Barrière de la langue

Si vous déménagez votre entreprise dans un pays avec une autre langue que la vôtre, vous devez prendre en considération l’impact que la barrière de la langue peut avoir sur le fonctionnement de votre entreprise au jour le jour. Si vous ne maîtrisez pas la langue ou si vous devez engager un interprète, cela pourrait ralentir le fonctionnement de l’entreprise ou entraîner des erreurs dues à une mauvaise communication. La productivité du personnel peut être sérieusement affectée en raison d’un blocage de la langue.

Culture

La barrière de la langue est un obstacle, mais la culture est un sacré morceau et il faut du temps et de la compréhension pour comprendre la culture d’un autre pays. Ce qui peut sembler un geste tout à fait naturel dans le monde occidental peut causer toutes sortes d’offenses dans l’hémisphère oriental par exemple. Il serait sage d’étudier la culture de votre destination désirée avant de mettre en place votre implantation.

Marketing

Ce n’est pas parce que votre stratégie marketing est couronnée de succès dans votre propre pays que cela va nécessairement être le cas dans un autre pays. Une étude de marché internationale doit être effectuée pour la destination prévue pour vous assurer d’acquérir une solide connaissance de votre public cible.

Vous devez tenir compte des slogans et de leurs significations, surtout si vous traduisez dans une autre langue et éviter les traductions littérales

Climat politique et droits de propriété

Certains pays dans le monde ont des antécédents de confiscation de biens et / ou d’entreprises appartenant à des étrangers. Vous voudrez probablement éviter ces pays. D’autres ont des histoires impeccables avec des droits de propriété solides et un accès complet pour les étrangers. Trouver une juridiction avec un risque politique minimal est crucial.

Situation économique

Les pays ayant un ratio dette / PIB faible, un chômage faible ou en déclin et de fortes dépenses de consommation sont généralement porteurs de bonnes perspectives. Une classe moyenne en croissance, une inflation faible et des revenus en hausse sont tous des signes positifs. Il est certainement possible de former une entreprise rentable dans un pays avec une économie stagnante, mais il peut très bien être une bataille difficile.

Votre connaissance personnelle de l’industrie

Il n’est pas toujours nécessaire d’être un expert dans l’industrie spécifique que vous cherchez à pénétrer, mais vous devez vous rappeler que l’apport d’une aide à la direction va ajouter aux coûts de démarrage. Le partenariat avec un local digne de confiance, qui a déjà de l’expérience et des contacts dans un secteur activité donné, peut certainement augmenter vos chances de succès.

Le processus d’incorporation

La Société Financière Internationale et la Banque Mondiale ont une excellente page qui compare les coûts, la quantité de temps et le nombre de procédures impliquées dans la création de société dans 183 pays à travers le monde. Cette page s’adresse spécifiquement aux entreprises comptant entre 10 et 50 employés, mais peut s’avérer un outil utile pour ceux qui s’intéressent à des opérations plus ou moins importantes.

Quelques exemples :

  • En Nouvelle-Zélande, vous pouvez créer une société en une seule journée avec un minimum de paperasserie (deux jours en Australie).
  • Au Panama et au Chili, la création d’activité implique six ou sept procédures et peut prendre moins de deux semaines.
  • Au Portugal, le processus peut prendre aussi peu que cinq jours et impliquer aussi peu que cinq procédures, mais les perspectives économiques générales au Portugal ne sont pas si prometteuses.
  • À Singapour et à Hong Kong, la création d’une entreprise implique trois procédures qui peuvent être complétées en trois jours. Des opportunités existent, mais les coûts de démarrage peuvent être élevés, en fonction de votre type d’activité.

Les étapes pour s’implanter à l’étranger

« S’implanter à l’étranger » est défini comme le mouvement d’une entreprise dans un autre pays avec l’intégration économique, financière, commerciale et des communications.

Pour les petites entreprises et les entreprises émergentes, l’implantation à l’étranger est une action importante qui pourrait perturber les activités commerciales existantes. Ainsi, il est crucial pour les PDG et les chefs d’entreprise de comprendre tout son impact et de déterminer si les avantages l’emportent sur les risques.

Effectuer une audit préalable en profondeur

Avant de s’implanter à l’étranger, il est essentiel de comprendre quel sera l’impact total sur votre entreprise.

  • Préparez une analyse de segmentation du marché pour déterminer si votre produit se vendra sur le marché local.
  • Préparez une analyse des écarts de vos produits par rapport aux produits locaux. Y a-t-il une demande non satisfaite par une entreprise locale?
  • Effectuez une analyse SWOT de la concurrence. Votre produit sera probablement plus cher que les produits locaux. Le marché achètera-t-il votre produit?
  • Envisagez des opportunités de marché / positionnement. Quelle est la taille du marché et combien de temps cela prendra-t-il pour faire des ventes ciblées?

Développer une stratégie et un plan d’affaires

Chaque marché a ses propres nuances en raison des conditions économiques, culturelles et gouvernementales. Il est important de développer une stratégie et un plan d’affaires localisés qui favorisent le succès local tout en restant intégrés à la stratégie et aux objectifs globaux de l’entreprise.

  • Définissez une stratégie à court, moyen et long terme. Fixer des objectifs raisonnables pour mesurer les progrès et les coûts / avantages.
  • Définissez les objectifs et les indicateurs de réussite.
  • Complétez le modèle d’affaires et la structure. Décidez si vous créez une société distincte, une succursale ou un bureau de vente.
  • Développez un budget annuel prévisionnel.
  • Développez un plan de projets innovants et tactiques avec des dates de validation.

Établir une équipe de direction

De nombreuses entreprises internationales tentent de se lancer avec des dirigeants de la société mère ou de créer rapidement une équipe locale à partir de zéro. Cela prend du temps, est risqué et ralentit le temps de mise en route sur le marché. L’utilisation de hauts dirigeants intérimaires chevronnés permet à l’entreprise de prendre les devants, de valider rapidement les hypothèses et de mener des initiatives de préparation clés pendant que l’entreprise embauche la bonne équipe de direction.

  • Faîtes appel à des cadres supérieurs chevronnés dotés d’une expertise approfondie dans le domaine ou sous-traitez le leadership intérimaire aux organisations dirigeantes.
  • Établissez l’infrastructure financière et envisagez d’externaliser cela aux fournisseurs de services aux entreprises
  • Commencez le processus de recrutement pour l’équipe de direction permanente.

Préparation du produit

Sur la base de l’analyse des écarts de produits, prenez les mesures nécessaires pour commercialiser vos offres afin d’obtenir une différenciation des produits à fort impact.

  • Examinez les règlements propres au gouvernement et à l’industrie pour s’assurer d’obtenir les certifications nécessaires.
  • Déterminez si une localisation du produit est nécessaire. Portez une attention particulière à la traduction du nom de votre produit dans la langue locale.
  • Lancez un examen des brevets et des marques. Certains pays sont connus pour «copier» les bonnes idées.
  • Lancez un test et une révision de l’assurance qualité basés sur les normes locales.
  • Envisagez un réseau local de logistique et de distribution. Qui vendra votre produit et comment le fera-t-il?

Préparation organisationnelle

Les différences culturelles, qu’elles soient linguistiques, réglementaires ou douanières, exigent qu’une entreprise fasse preuve de souplesse dans les politiques et procédures mises en œuvre dans le cadre d’une opération internationale pour s’assurer que les employés sont engagés et exécutent les plans de l’entreprise.

  • Évaluez la structure organisationnelle requise pour exécuter votre stratégie avec succès.
  • Élaborez des politiques, des procédures et des manuels conformes aux exigences locales tout en maintenant l’équilibre avec les politiques générales de l’entreprise.
  • Développez des programmes d’avantages compétitifs pour attirer des employés locaux qualifiés.
  • Élaborez des formules de rémunération concurrentielles basées sur les normes et coutumes locales.
  • Développez une infrastructure de technologie de l’information locale compatible avec votre infrastructure domestique.

Établir une stratégie de mise en marché

Implantation à l'étranger pour une entreprise - stratégie

La vente et la commercialisation efficaces de vos produits ou services requièrent une stratégie globale et cohérente qui aborde la stratégie commerciale, la distribution, la stratégie de marque, les stratégies de marketing et les prix, ce qui crée des différenciateurs de marché propices à l’acceptation du marché.

  • Déterminez votre modèle de vente optimal : direct, indirect, distributeur, hybride ?
  • Déterminez votre méthodologie de vente : solution, fonctionnalité, conseil, prix ?
  • Déterminez si une nouvelle marque sera créée ou si vous utiliserez la marque parente.
  • Développez un plan de marketing complet et des KPI.
  • Évaluez votre modèle de tarification : les consommateurs des pays les moins développés sont très sensibles aux prix et votre produit ne correspond peut-être pas à l’environnement économique local.

Préparation juridique

Certains pays sont connus pour être très litigieux, il est donc essentiel que des processus juridiques solides soient mis en place pour minimiser les risques commerciaux inutiles. En outre, les organismes gouvernementaux ont des exigences strictes qui nécessitent que la documentation légale soit en place avant d’opérer dans le pays. Être proactif exige de l’argent dès le départ, mais cela compense largement les risques et les responsabilités en aval.

  • Créez des accords commerciaux localisés.
  • Examinez les règlements propres à l’industrie pour s’assurer la conformité et l’obtention des certifications.
  • Effectuez des services ministériels généraux tels que le règlement des différends, l’immigration, les douanes et l’expédition.
  • Maintenez les dossiers de l’entreprise et la gouvernance.

Préparation de l’impôt et des finances

Les infrastructures fiscales et financières adéquates doivent être mises en place rapidement afin de garantir que vous recevez des rapports en temps opportun et que votre entité étrangère adhère aux politiques et procédures locales.

  • Envisagez d’externaliser la comptabilité, la paie et la fiscalité.
  • Établissez des relations bancaires locales.
  • Élaborez un plan de gestion des risques.
  • Développez un plan de rapatriement d’espèces.
  • Préparez et déclarez les taxes et la TVA.

Préparez votre préparation budgétaire finale

Les résultats des étapes clés ci-dessus devraient fournir suffisamment de données pour les parties prenantes de l’entreprise étrangère afin d’élaborer un budget final qui soit agressif mais réalisable, et qui sera la propriété de votre équipe locale.

  • Élaborez un budget triennal et un plan d’affaires de 12 mois avec des indicateurs de performance clés détaillés, et mettre à jour tous les six mois.
  • Effectuez des revues d’exploitation trimestrielles.
  • Établissez un budget en temps réel (ou au moins une fois par semaine) pour les rapports réels avec analyse des écarts.

Établir des relations étroites avec les entreprises locales

Bénéficiez d’un avantage concurrentiel important en créant un écosystème de produits et de services complémentaires, qui peut provenir de relations avec des tiers. Ces relations peuvent soutenir la mise en place de l’organisation tout en minimisant le risque financier.

  • Négocier des programmes alliance / partenaire / distribution.
  • Développer une stratégie de l’écosystème et un modèle d’affaires.
  • Construire une équipe d’alliance interne pour gérer et favoriser les relations.

L’expansion de votre entreprise à l’étranger demande de la préparation. En prêtant attention aux détails et en externalisant les fonctions administratives, le travail difficile d’implantation à l’étranger pour une entreprise peut produire d’excellents résultats.