Investissement offshore : méthode, avantages et inconvénients

Souvent, quand on veut investir de l’argent pour le faire fructifier, on pense d’abord aux différents investissements disponibles dans son pays d’origine. Une option reste pourtant négligée : l’investissement offshore. Investir dans un pays fiscalement intéressant attire aujourd’hui davantage de monde. Zoom sur les avantages et inconvénients de ce système.

Qu’est-ce que l’investissement offshore ?

Avec la pression fiscale qui pèse sur les sociétés dans certains pays, de nombreux dirigeants décident de se tourner vers l’offshoring pour minimiser leurs charges et optimiser leurs revenus. L’investissement offshore est une forme d’investissements permettant d’augmenter ses actifs dans une juridiction différente du pays de résidence ou pays d’origine.

Les juridictions les plus choisies pour faire de l’investissement offshore sont les pays appelés paradis fiscaux. Ce sont des Etats où le poids fiscal est réduit, voire nul. Hormis une fiscalité avantageuse, ils présentent aussi comme caractéristique commune une stabilité politique et économique. Enfin, ils disposent d’une législation sur les investissements et les affaires favorable. Parmi les juridictions offshores les plus connues, on cite Hong Kong, Singapour, Porto Rico et les îles vierges britanniques.

Pourquoi faire de l’investissement offshore ?

La recherche d’une fiscalité avantageuse pousse de nombreux entrepreneurs à investir dans une juridiction autre que leur pays de résidence. A ne pas confondre avec l’investissement onshore, dans lequel l’entrepreneur est autorisé à mener des activités économiques dans la juridiction onshore de son choix, l’investissement offshore consiste à enregistrer une société dans une juridiction sans y exercer une activité économique.

Le but d’un tel investissement est notamment d’ordre fiscal. Ceux qui se lancent dans l’offshoring le font surtout pour faire de l’optimisation fiscale. Mais, il n’y a pas que cela. L’investissement offshore permet également d’accéder à de nombreux services, investissements et produits qui ne sont pas accessibles dans le pays d’origine. Il assure aussi une meilleure protection des actifs grâce à des marchés sécurisés qui sont entièrement règlementés et qui protègent les intérêts des investisseurs.

Quand tout va mal dans votre pays, que ce soit sur le plan économique ou politique, investir en offshore apparaît aussi comme une bouée de sauvetage.

Que faire pour investir en offshore ?

Investissement offshore - investir

L’investissement en offshore comprend généralement trois étapes :

Le choix d’une banque appropriée

La première chose à faire pour investir en offshore est d’ouvrir un compte dans une banque offshore. Mais laquelle ? Plusieurs critères doivent être pris en compte pour choisir la meilleure banque offshore. :

  • La stabilité économique et politique de la juridiction: il est tout à fait logique de placer son argent dans un pays où la stabilité économique et politique règne. Parmi les juridictions les plus stables économiquement et politiquement figure Liechtenstein où le PIB par habitant est l’un des plus élevés au monde et où un climat politique stable règne.
  • Les caractéristiques de la banque: lors du choix d’une banque offshore, vous devez prendre en compte votre stratégie : est-ce que vous souhaitez bénéficier de l’anonymat ? Votre projet vous oblige à ouvrir un compte bancaire offshore personnel ou professionnel ? Est-ce que vous voulez bénéficier de services bancaires en ligne ? Tout ceci influencera votre décision.
  • La renommée de la banque: les risques sont plus importants quand la banque est moins réputée. Même s’il faut puiser plus profondément pour savoir si une banque va bien s’occuper de votre argent, connaître sa réputation vous donnera une idée sur son sérieux et la sécurité de votre argent.
  • La solidité financière de la banque: vous pourriez approfondir votre recherche en cherchant des informations sur les politiques d’investissement de la banque, sa solidité financière ou encore la liquidité des actifs des clients. A travers ces informations, vous pourriez savoir si une banque a des problèmes de liquidités ou d’insolvabilité.
  • Les relations avec le pays de résidence: beaucoup d’investisseurs négligent ce critère, et pourtant il joue un rôle primordial. Méfiez-vous des banques qui ont une antenne ou un « associé » dans votre pays d’origine. Vous courez beaucoup de risques.

Le choix du service et l’enregistrement

En fonction du type d’investissement que vous voulez faire, vous devez vous rapprocher de certains services spécialisés pour monter votre affaire. Vous devez, par exemple, faire appel au trading Forex si vous voulez investir dans le trading offshore. Cette étape est suivie par l’enregistrement de votre affaire.

Le début de l’activité et la protection des actifs

Une fois que votre société offshore a été créée, il ne vous reste plus qu’à lancer votre activité. N’oubliez pas de prendre toutes les précautions de sécurité nécessaires pour protéger votre patrimoine.

Même si la création de société offshore ou de n’importe quel autre investissement offshore semble facile, vous devez faire attention à un point essentiel : la légalité de l’opération. Beaucoup de médias ont inculqué dans notre esprit qu’investir en offshore est quelque chose de « mal ». Ceci est réconforté par le fait que de nombreux investisseurs privés et entreprises se lancent dans l’investissement offshore de manière illégale en réalisant des montages illégaux.

Mais, il ne faut pas généraliser. Il est tout à fait possible d’investir en offshore de manière légale. Comment ? Tout d’abord, un prix bon marché ne devrait pas être votre priorité si vous voulez investir en toute légalité en offshore. Embauchez un prestataire de services digne de confiance, qui vous épaulera dans votre projet, mais surtout qui offrira des conseils et des services de qualité.

Ensuite, renseignez-vous sur les règlements et les lois dans votre pays d’origine, notamment celles qui se rapportent aux lois sur la fiscalité et les rapports avec la juridiction offshore.

La prochaine étape consiste à savoir quel type d’investissement vous pourriez faire sans avoir à informer les autorités fiscales dans votre pays.

Enfin, le dernier point et non des moindres, l’intention. Celle-ci est très importante. Tout commence par vous-même. Est-ce que vous voulez investir en offshore de manière légale ou non ? Si vous vous aventurez sur le terrain illégal, vous risquez d’éveiller les soupçons et de perdre votre patrimoine.

Les avantages à investir en offshore

Un investissement offshore est par définition, un investissement effectué et déclaré dans un autre pays que celui où vous résidez habituellement. Plusieurs raisons peuvent justifier le choix d’investir hors de son pays. Voici quelques-uns des avantages indéniables de ce type d’investissement qui peuvent varier d’une juridiction à une autre :

Les avantages fiscaux

Bien sûr, c’est souvent pour échapper à une fiscalité trop lourde dans leur pays de résidence que certains investisseurs décident de rejoindre une juridiction offshore. Grâce au régime fiscal attractif qu’ils mettent en place, les paradis fiscaux permettent à ceux qui exercent des activités sur leur territoire de réaliser des économies d’impôts significatives.

A titre d’exemple, en France, l’impôt sur les sociétés correspond au tiers des bénéfices de la société. En fonction de la destination offshore choisie, la réduction d’impôt peut aller jusqu’à l’exonération totale (100%) pour les sociétés non résidentes ou offshore. Ces dernières ne paient pas non plus la TVA.

La protection de votre patrimoine

Tandis que certains utilisent l’investissement offshore pour réduire de manière légale l’impôt à payer, d’autres recherchent notamment une protection pour leurs actifs. Placer son argent dans un pays instable peut mettre en péril vos avoirs et dégrader leur valeur.

Grâce à la stabilité économique et politique qui caractérise les juridictions offshores, vos avoirs resteront en sécurité. Ceci est un avantage non négligeable pour ceux qui habitent dans des pays à risques et/ou qui ont peur que leurs actifs soient gelés, saisis ou disparaissent à cause d’une crise économique. Il suffit de demander, par exemple, aux investisseurs ukrainiens. Quand tout va mal politiquement ou économiquement, il se peut que le gouvernement « verrouille » leurs avoirs pendant un certain temps.

Une multitude de possibilités d’investissements offshores

Investissement offshore - investir à l'étranger

Pour satisfaire les investisseurs et en attirer de nouveaux, les juridictions offshores élargissent les possibilités d’investissement sur leur territoire. Souvent, on y retrouve des formes d’investissement qu’on ne peut pas trouver dans le pays d’origine. Et les modalités sont souvent différentes des investissements ordinaires. Cette diversification est essentielle, car elle permet de répondre aux attentes de n’importe quel type d’investisseurs.

Outre la création de société offshore qui est accompagnée ou non de l’ouverture d’un compte bancaire offshore, d’autres formes d’investissement sont aussi proposées par les banques offshore : les investissements dans les devises, l’or, les obligations, les marchandises, etc. Ces banques offshores peuvent proposer des comptes bancaires classiques, des comptes en or ou en argent, des FCP ou des comptes de courtage. On peut aussi citer le trading offshore qui est une forme d’investissement de plus en plus prisée.

Pour se lancer, il faut créer une société offshore et ouvrir un compte de trading chez un broker en ligne. En étant immatriculée dans un pays avec une fiscalité avantageuse, la société bénéficie d’une réduction d’impôt, voire d’une exonération totale d’impôt.

Pour pouvoir se lancer dans ces diverses activités, les banquiers offshores recommandent souvent aux investisseurs un plan d’investissement sur mesure.

La confidentialité et l’anonymat

Une juridiction offshore vous fournit un niveau de confidentialité élevé pour une meilleure protection de votre vie privée et de vos actifs et pour vous garantir l’anonymat. C’est bien sûr une des raisons importantes lorsqu’on choisit d’investir en offshore. On souhaite bénéficier du secret bancaire. On choisit de ce fait une juridiction qui offre cette discrétion.

Aujourd’hui, de moins en moins de juridictions offshores respectent le secret bancaire. Les pays signataires des accords d’échange automatique d’informations sont tenus de dévoiler les noms des dirigeants et des actionnaires d’une société, d’un côté, et ceux du détenteur d’un compte offshore, de l’autre côté aux autorités locales. Cette confidentialité est donc de moins en moins respectée.

Une souplesse sans précédent

Les juridictions offshores souhaitent attirer les investisseurs. Pour ce faire, elles simplifient la règlementation pour faciliter l’accès à un compte bancaire offshore ou la création et l’exploitation d’une société offshore sur leur territoire. Bien souvent, le dossier d’enregistrement est moins exigeant que pour l’ouverture d’une société dans le pays d’origine. Le délai de création de la société est aussi plus court. Il est possible de créer une société offshore en 48 h dans certains pays offshore.

A ces procédures d’enregistrement plus souples s’ajoutent également des exigences moindres pendant l’exploitation de la société. Le contrôle gouvernemental est moins présent et les frais sont moins élevés pour les banques offshores. Pour ces mêmes raisons, les taux d’intérêts des épargnes sont aussi plus élevés. Par contre, le taux de crédit, lui, est bas.

Des services supplémentaires

Les banquiers offshores fournissent généralement des services qu’on ne retrouve pas dans les offres de banques classiques. Outre les comptes bancaires anonymes, on cite aussi les prêts avec des taux qui sont proportionnels aux risques.

Par rapport aux services, les banques offshores fournissent des services plus riches que les banques classiques, étant donné qu’elles sont fortement en compétition et qu’elles cherchent tous les moyens d’attirer les investisseurs chez elles.

Les inconvénients

Malgré tous ces avantages, l’investissement offshore présente aussi quelques inconvénients à prendre sérieusement en compte.

  • Des avantages fiscaux non réels: en France, la création d’une entreprise offshore est autorisée à condition de rapatrier les bénéfices accumulés par la société, c’est-à-dire que vous devez déclarer les dividendes versés par celle-ci. En raison du taux d’imposition élevé appliqué par la France pourtant, les avantages fiscaux disparaissent.
  • Disparition de l’anonymat et de la confidentialité: ouvrir un compte bancaire offshore ou créer une société offshore ne permet plus de bénéficier de l’anonymat dans certaines juridictions aujourd’hui. Les accords d’échange automatique passés entre ces dernières et les pays de résidence font disparaître l’anonymat et la confidentialité des informations.
  • Des problèmes d’ordre linguistique et culturel : c’est un risque que doivent prendre les investisseurs dans les juridictions offshores. Comme la société se trouve dans un pays étranger, ils peuvent être confrontés à l’obstacle linguistique et culturel.

Comme vous pouvez le voir, l’investissement offshore est un moyen d’optimiser ses revenus en bénéficiant d’une fiscalité réduite, une meilleure protection pour votre patrimoine et des conditions plus souples. Bien que ce choix d’investissement offre plus de bonnes choses que de mauvaises, il faut aussi considérer les points négatifs qu’il représente.