Secret bancaire à dubai : efficace ou pas ?

Dubai est connu de nos jours comme étant un réel paradis fiscal ou tout entrepreneur, salarié peut entrevoir externaliser son activité tout en gardant l’anonymat. Dans l’offshoring, le secret bancaire est l’un des principaux atouts que recherchent les entrepreneurs. Applique-t-on réellement le principe du secret bancaire à Dubaï? Faisons le point.

Le secret bancaire : définition

Le secret bancaire renvoie à l’obligation morale qui tient tous les employés d’une institution bancaire. Il consiste à l’interdiction formelle de divulguer à quiconque quoi que ce soit, les informations qu’ils détiennent sur leurs clients. De manière générale, ce droit relève du secret professionnel qui est aussi en vigueur chez les professionnels de la sphère juridique et même de la santé.

Il faut néanmoins relever que le secret bancaire peut, en cas de demandes émanant des personnes ou d’instances autorisées par la loi (douane et fisc), être levé, dans le cadre des procédures judiciaires. Ces procédures judiciaires peuvent être des cas corruption, vol, abus de confiance et escroquerie. Pour finir, il faut savoir qu’il n’existe pas encore de normes internationales qui régissent les codes du secret bancaire. Celui-ci varie en fonction des pays. C’est ainsi que les conditions de rupture de ce secret varient en fonction des pays.

Le principe du secret bancaire

Secret bancaire à dubai - offshore

Le personnel de toute institution bancaire est soumis au secret professionnel conformément à la loi numéro 84/46 du vingt-quatre janvier mille neuf cent quatre-vingt-quatre. Donc, soyez rassurés, si votre conseiller vous pose des questions, vous pouvez y répondre en toute confiance. Cette confiance réciproque et cette connaissance, vous permettront de faire des échanges librement, et d’arriver à obtenir une satisfaction générale. Enfin, plus votre conseiller vous connaîtra, plus seront adaptées à votre situation, les services et solutions qu’il vous proposera.

Dans la même optique, vous pouvez lui parler en toute liberté des projets de développement que vous envisagez implanter, et de vos documents comptables, sans risque qu’ils soient divulgués.

Les exceptions

Les données peuvent être envoyées aux agences de notation, pour besoins de notation des produits liés à la finance. Et d’autre part, aux personnes à qui il est utile de les transmettre pour faciliter les négociations, l’exécution ou la conclusion de certaines opérations (toute opération de crédit effectuée, indirectement ou non, par une ou plusieurs institutions de crédit ou entreprises de financement, de garanties ou d’assurance).

Le secret bancaire, peut aussi être levé, dans quelques cas précis qui sont prévus par la loi. Ces cas peuvent être :

  • Une réquisition judiciaire ou des douanes ;
  • une saisie-arrêt ou celle d’un avis à tiers détenteur;
  • une procédure de surendettement;
  • une réquisition enclenchée par le fisc ;
  • un soupçon de blanchiment.

Dubaï est le paradis fiscal par excellence

Il existe plusieurs autres paradis fiscaux tels que le Panama, les îles Caïmans et Singapour. Avec la réputation d’être la Suisse du Moyen-Orient, Dubaï se révèle comme étant le paradis fiscal par excellence recherché et convoité par tout le monde. En effet, grâce à son système fiscal très avantageux, la ville a eu le mérite d’accueillir un grand nombre de sociétés étrangères et d’expatriés sur le territoire.

Le travail à Dubaï

Si beaucoup d’expatriés ont fait le choix de Dubaï comme destination de travail, c’est en grande partie pour son économie très dynamique, les avantages fiscaux et les salaires élevés. Dubaï a mis en œuvre, tous les moyens utiles pour attirer les investisseurs des quatre points du globe, ainsi qu’un régime d’imposition largement praticable, dont les étrangers qui ont en leur possession un carnet de résidence et un permis de travail, peuvent bénéficier.

Par exemple, les employés d’une société installée sur place sont exonérés de toutes les charges sociales, impôts sur la fortune, ou impôts sur le revenu. En plus, ces derniers ont la possibilité de bénéficier d’un système bancaire fiable, performant et compétent, ainsi qu’un système financier à plus d’un titre intéressant.

Une société à Dubaï

Les entreprises qui sont implantées à Dubaï, bénéficient d’une exonération entière des impôts sur les sociétés, de l’inexistence de la TVA, 100% de la propriété sur les actions de l’entreprise, la possibilité si elles le veulent, de rapatrier leurs capitaux et bénéfices sans aucune limite. Elles peuvent également créer un compte bancaire offshore personnel ou professionnel.

 A Dubaï, l’argent transite mais ne s’arrête pas

La ville des Emirats arabes unis a assisté aux premières loges, à la croissance extraordinaire de sa place forme financière, depuis l’ouverture de son Centre financier international en 2004. Les établissements bancaires suisses se bousculent afin de collecter les grosses fortunes privées qui y sont logées. Bien qu’en majorité, elles continuent d’ouvrir les comptes de leurs clients à Zurich ou à Genève.

L’élément qui a apporté le changement s’appelle Dubai International Financial Centre (DIFC). Au centre du quartier du business, au milieu de gratte-ciel tout neufs, ce centre financier accueille pas moins de 216 établissements financiers dans des immeubles de plus de quinze étages et répartis sur une superficie de 44,5 hectares. Sandy Shipton est un membre de la direction générale du DIFC. Il a affirmé  que près de cinquante  des plus grandes firmes internationales y sont installées.

Autour d’elles, on retrouve un bon nombre de sociétés connexes, études d’avocats, fiduciaires internationales et consultants. Ville dans une autre ville, ce centre accueille une galerie marchande dans l’un de ses sous-sols.

Vous pourrez y retrouver des horlogeries et des joailleries de luxe, bons nombres de restaurants qui sont destinés à nourrir les plus de 1000 personnes qui y travaillent, et aussi des marques de vêtements de luxe. Bien sûr, la climatisation est établie aussi bien dans les bureaux, les logements, les commerces, les restaurants, les voitures, les transports publics et les arrêts de bus des quartiers centraux de la ville. Ceci a pour but de contrer le climat insupportable qui y règne, et qui impose une température diurne de 43 degrés, accompagné d’un taux d’humidité avoisinant les 80% au cœur en plein mois d’août.

Le secret du succès de cette réussite, n’est rien d’autre que la zone Franche du DIFC. Dans cette zone, le droit civil des Emirats ne trouve pas d’application. Il en est de même pour la législation bancaire nationale. La surveillance de la Banque centrale s’applique partiellement. Le DIFC a érigé ses propres lois, dispose de sa propre cour de justice et de son propre régulateur.

L’économiste en Chef du DIFC et ancien professeur à HEI à Genève, Nasser Saïdi a résumé cette situation en des mots très simples qui traduisent ainsi le fait que le DFIC est pour l’environnement financier ce que le Vatican est pour  Rome.

De plus, les institutions bancaires qui sont installées à Dubaï bénéficient d’une liberté qu’elles n’auraient pas si elles avaient le statut de la concurrence locale. La seule restriction qui leur est imposée est qu’elles ne peuvent pas faire du business dans la monnaie locale. Elles ont l’interdiction de s’adresser directement aux épargnants locaux.

Lieu par excellence de rendez-vous des plus grandes fortunes du Moyen-Orient, Dubaï attire incessamment les touristes les plus riches, entre le sous-continent indien, et l’Europe. L’extravagance qui règne dans cette localité, est représentée entre autres par un hôtel de luxe particulier, le Burj al-Arab qui a une forme de voile à l’étendue de Jumeirah, la tour la plus haute de l’univers la piste indoor de Ski ou encore Dubaï Burj Dubai.

Un décor pareil de folie, active une multitude de rencontre d’affaires privées de hauts niveaux. Le nombre élevé de résidences de luxe et de palaces, entre les magnifiques tours résidentielles de Dubaï Marina et les îles artificielles prenant la forme de palmier. Tout ceci contribue à livrer de vastes espaces à ces jeux d’influences et de relations.

Les banquiers utilisent la place financière de Dubaï pour le principal plus qu’elle a à offrir: une plate-forme pour les échanges, un espace de rencontre où vous pouvez vous rendre de façon temporaire mais où vous n’êtes pas obligés de séjourner nécessairement longtemps.

Compte bancaire à Dubai : tout sur son fonctionnement

Secret bancaire à dubai - entreprise offshore

Dans un contexte de mondialisation, il est devenu difficile de ne pas envisager de nos jours, une stratégie internationale. Dans cette optique, beaucoup d’entrepreneurs se questionnent sur la faisabilité de l’ouverture d’une entreprise, et logiquement d’un compte bancaire à Dubaï. Voici présentés, des éléments de réponse.

Les données-clés relatives à cette opération

Depuis un certain temps, il est désormais impossible d’ouvrir un compte bancaire à Dubaï si au moins l’un des associés n’est pas présent physiquement. Cette présence est l’une des étapes clés. Des experts locaux pourront vous assister dans la suite de la procédure. A ce jour, les banques les plus sérieuses sont la Noor Bank et la Mashreg Bank.

En fonction des cas, il est possible de faire un emprunt. Mais il est aussi utile et nécessaire de prouver la nécessité de votre activité (contrats signés, business plan entre autres). Les banques ont instauré ce système afin d’être sures qu’elles ne seront pas associées à des activités criminelles ou même de fraude fiscale. A cet effet, les banques demandent généralement des garanties qui peuvent aller de la possession d’un bien immobilier se situant à Dubaï au dépôt des fonds.

Encaissements et retraits des fonds

A l’instar de tout compte bancaire classique, en possédant d’un compte bancaire à Dubaï, vous aurez à votre disposition un code SWIFT et un IBAN qui vous permettra de recevoir les paiements versés par vos clients et tout autre fournisseur. Sachez aussi que vous pourrez encaisser vos chèques, mais des frais supplémentaires s’appliqueront.

Pour ce qui est des retraits, les virements internationaux sont bel et bien possibles, pareil pour les retraits par carte bancaire. Au tout début, il vous sera remis une carte bancaire. Ladite carte pourra être par la suite upgradée.

Sachez aussi que vous disposerez à cet effet  de deux comptes. Un compte bancaire offshore en AED qui est la monnaie en vigueur à Dubaï. Et d’un compte fourni en devises étrangères (livre sterling, dollars américains et euros pour ne citer que ceux-là). Tout a été pensé, tous les aspects ont été visités et mis au point en fonction des goûts de tout type d’entrepreneur afin de leur permettre de s’établir à Dubaï et d’y être à l’aise, et même de susciter l’envie de revenir (pour ceux qui viennent juste temporairement).

Dubaï est devenu le centre du monde du business (en effet, au départ des plus grandes métropoles du monde, partent des avions tous les jours en direction de Dubaï). La procédure d’obtention d’un visa résident est relativement simple, et vous pourrez jouir de l’absence d’impôt.

Dubaï est donc un véritable paradis fiscal, et n’importe quel entrepreneur peut et doit envisager d’y créer sa propre société offshore. Aux vues des tendances de désinformation des médias, qui se font de plus en plus nombreuses et ciblées, il parait nécessaire de rappeler quelques points, en rapport avec la totale légalité qui encadre la possession d’un compte bancaire dans une juridiction telle que Dubaï.

Devises et secret bancaire

Ouvrir un compte bancaire à Dubaï est tout sauf un fait du hasard, c’est une action tout à fait, fiscalement stratégique.

Si parmi vos clients et partenaires, il y en a qui vivent hors de Dubaï, et que vous devez recevoir des virements de ceux-ci, ne vous inquiétez pas, vous ne rencontrerez aucune difficulté quant à la devise qui peut varier ou pas. Comme dit précédemment, votre compte peut recevoir tout type de devises.

Enfin, pour ce qui est du secret bancaire, retenez qu’il est actif à Dubaï. En d’autres termes, il n’y a que votre banque qui connaisse votre identité. A cette date, il n’existe que deux pays dans le monde qui offrent un secret bancaire effectif : Hong-kong et Dubaï.

Conclusion

A la lumière des éléments qui vous ont été apportés, vous comprenez donc, que non seulement Dubaï est la destination idéale pour faire du business, mais aussi pour faire des rencontres importantes. Le secret bancaire à Dubaï est garanti et pour tout entrepreneur qui des à raisons d’ordres personnelles ou professionnelles désire agir dans l’anonymat.