Comment travailler offshore : les différentes méthodes

Bien que littéralement le terme offshore signifie « en dehors des côtes », « vers le large » ou encore « extraterritorial », la définition de ce mot change selon le domaine. Il est utilisé dans la finance, le domaine des énergies renouvelables et même en météorologie et en marine à voile. Mais cet article est consacré à comment travailler offshore.

Que signifie travailler offshore ?

Comme cela a été dit plus haut, la signification du terme offshore change selon le cadre dans lequel il est employé. Dans le domaine de la finance, le mot offshore est utilisé pour désigner des activités bancaires extraterritoriales.

Généralement, on qualifie de société offshore une entité juridique qui est créée dans un pays autre que celui où la structure exerce effectivement son activité commerciale et économique. La juridiction dans laquelle cette entité est créée est appelée paradis fiscal. Les investisseurs optent pour ce type de société pour l’optimisation fiscale de leurs activités.

Dans le domaine de l’exploitation  des énergies, off-shore ou offshore est un terme qui qualifie une activité qui se passe en mer, sans pour autant relever du domaine de la pèche ou du transport maritime.

Par exemple la recherche et l’exploitation du pétrole sur une plateforme pétrolière, l’exploitation du vent grâce à une éolienne encore appelée éolienne offshore.

Pour répondre à la question, « que signifie travailler offshore ? » c’est donc exercer une activité rémunératrice, le plus souvent sur une plateforme située en pleine mer.

C’est dans ce dernier secteur d’activité que le mot offshore prend tout son sens dans le contexte présent, et c’est cette méthode de travail offshore qui vous sera présentée : les différentes méthodes de travail, les principaux secteurs ciblés, comment se faire recruter, les conditions de travail sur une plateforme offshore, etc.

Quels sont les principaux secteurs d’activités pour un travail offshore ?

Comment travailler offshore - société

Travailler offshore c’est travailler en mer, sur une plateforme en l’occurrence, sans toutefois exercer dans le domaine de la pèche et le transport maritime. Cela signifie que les secteurs d’activités qui sont les plus adéquats pour un travail de ce type sont dans le domaine de la recherche et l’exploitation des énergies.

  • Recherche et exploitation du pétrole et des gaz:c’est l’un des domaines les plus prisés pour un travail offshore. Le spectre complet comprend les activités dans l’exploration du pétrole et du gaz offshore, l’exploration en eaux profondes, le raffinage, la production pétrochimique et d’énergie hydro-électrique ;
  • Exploitation du vent avec une éolienne:ici, le travail consiste à produire de l’électricité grâce à une turbine et un générateur électrique.
  • Les énergies nucléaires et renouvelables.

De tous ces domaines, celui de l’exploitation du pétrole et des hydrocarbures est celui qui recrute le plus en ce moment. Travailler sur une plateforme au milieu de l’océan est un travail assez contraignant dans la mesure où vous êtes obligés d’y demeurer à temps plein pendant toute la durée du contrat de travail. Impossible de recevoir de la visite. Vous vivez et travaillez au même endroit tous les jours pendant une période définie.

Mais c’est une activité qui est néanmoins bien structurée. Les conditions de travail sont un peu différentes des conditions normales.

Comment travailler offshore : les différentes méthodes ?

En effet, le travail offshore concerne plus précisément ce qui se fait sur les plateformes pétrolières et gazières. Avant de vous lancer dans une telle expérience, vous devez avant tout avoir une idée des conditions de travail sur une plateforme, pétrolière par exemple.

Les conditions de travail sur une plateforme pétrolière

Travailler sur une plateforme demande énormément de force et d’énergie. C’est d’ailleurs pour cette raison que c’est un travail qui convient plus à des personnes de sexe masculin. Les employés sont très bien rémunérés, mais il vaut mieux connaitre les conditions de travail avant de se lancer dans le bouillon.

La durée de travail

Les personnes qui travaillent sur des plateformes bossent tous les jours de la semaine, de lundi à dimanche, 12 heures par jour dans le meilleur des cas. Il faut tenir ce rythme endiablé pendant un mois plein. A la fin de chaque mois, les employés ont quand même le droit de rendre visite à leurs familles respectives, et de régler leurs petites affaires seulement le temps de quelques jours.

Le logement

Tous les employés vivent sur la plateforme. Déjà qu’ils n’ont qu’une demie journée pour se distraire et se reposer, il faut quand même préciser que le logement n’est pas des plus confortables. En même temps, comment pourrait-on dormir sur ses deux oreilles alors qu’on est juste au-dessus d’un puits de pétrole ? En plus, il faut parfois partager une seule cabine avec plusieurs autres collaborateurs. Ce n’est pas la joie, évidemment.

L’alimentation

La nourriture est gratuite pour tous les employés de la plateforme. C’est un avantage à exercer au milieu de l’antarctique.

Les conditions de travail sur des plateformes spécialisées dans la recherche et l’exploitation de l’or noir et des hydrocarbures ne sont pas du tout évidentes. Mais, les personnes qui y travaillent ne font généralement pas une longue carrière dans le domaine. Etant donné que c’est un emploi très bien rémunéré, le but de ces gens est d’amasser le plus d’argent possible et de retourner vers un emploi « normal ». Même si les salaires ne sont pas aussi conséquents que sur les plateformes.

Alors, si vous êtes intéressés par le travail offshore, voici une sélection des principales plateformes dans le monde.

Travailler offshore : les principales plateformes dans le monde

Les plus grandes plateformes pétrolières du monde sont principalement situées dans la mer du nord, l’Asie du sud-est (en  raison de ses nombreuses iles), extrême orient, le golfe du Mexique, l’Afrique de l’ouest, le Mexique et la région de l’Asie du sud.

Des centaines de plateformes pétrolières existent dans ces zones, en raison des fonds marins hyper riches en pétrole. Mais tous ces gisements pétroliers ne sont bien évidemment pas tous exploités par la même société.

Plusieurs exploitants se partagent le gâteau. Les principaux exploitants sont :

  • ONGC : qui exploite exactement 43 plateformes offshores ;
  • Petrobas : avec 42 plateformes qu’il exploite;
  • SaudiAramco : exploitant de 42 plateformes de pétrole dans le monde ;
  • Pemex : est un exploitant qui possède à son actif exactement 41 plateformes ;
  • Shell : grande société spécialisée dans l’exploitation du pétrole sur 30 plateformes.
  • Statoil :
  • BP :
  • CNOOC :
  • Chevron : au cours de ce mois de janvier, Chevron était l’exploitant de 23 plateformes. Il fait partie des dix plus grandes entreprises dans le monde.
  • Totale clôture ce classement avec 19 plateformes à son actif.

Travailler sur une plateforme offshore : quels avantages et quels inconvénients ?

Travailler sur une plateforme offshore est certes un peu difficile, mais cela présente de réels avantages.

  • La rémunération : le travail du pétrole est excellemment bien rémunéré. Des milliers d’euros qui entrent dans vos poches chaque fin de mois, c’est du vrai bonheur :
  • La possibilité de préparer son avenir : c’est très facile d’investir tout cet argent amassé en travaillant sur la plateforme. Etant donné que vous « logé » et nourri, et que vous n’avez aucune activité capable de vous faire dépenser de l’argent, vous aurez donc une bonne base pour vous lancer dans un projet entrepreneurial une fois votre travail sur la plateforme achevé.

Mais si vous mettez de côté cet aspect financier qui est néanmoins très important, vous réaliserez que :

  • La possibilité de se retrouver au chômage à la fin de chaque contrat de travail offshore est une réalité ;
  • Il vous est presque impossible d’épargner pour votre retraire. Etant donné que vous ne cotisez pas. Vous êtes bien payé et vous oubliez parfois d’épargner en prévision de votre retraite.

Travailler sur une plateforme : quels sont les métiers disponibles ?

Comment travailler offshore - pétrol

Les emplois disponibles sur les plateformes ne sont pas très nombreux. D’ailleurs, il est possible de les compter sur les doigts de vos mains. Les métiers disponibles sur les plateformes pétrolières offshores sont :

  • Technicien pétrolier : c’est la personne en charge du contrôle des installations et de la réparation des dysfonctionnements. Pour devenir technicien pétrolier, il faut automatiquement passer en école du pétrole, pour acquérir les connaissances qui vous permettront d’exercer ce métier;
  • Soudeur : souder c’est simplement assembler les métaux entre eux. Et dans le domaine du pétrole, il faut être vraiment qualifié pour exercer une telle profession. Le soudeur est soumis à des conditions très rudes sur la plateforme. Il doit souder en toutes circonstances. Qu’il vente ou qu’il neige, contre vents et marrées

Pour prétendre au métier de soudeur sur une plateforme, vous devez posséder les traits de caractère suivants : être responsable, consciencieux, autonome, résistant, habile, et bien connaitre les métaux. Vous pouvez avoir le diplôme, mais tant que vous n’êtes pas capables de vous adapter aux conditions difficiles exigées par le métier les entreprises ne voudront pas de vous;

  • Cuisinier : étant donné que les employés de la plateforme sont nourris tous les jours durant leurs contrats, il est donc important d’avoir un cuisinier à disposition pour nourrir tout l’équipage. Les cuisiniers recherchés sont des personnes qualifiées ;
  • Foreur pétrolier : le métier de fourreur est le métier le plus « paisible » sur une plateforme. En gros le foreur c’est celui qui creuse, mais évidemment pas avec une pelle. Il pilote l’engin qui est chargé d’explorer les profondeurs marines. Cet appareil a pour rôle de faire des tunnels jusqu’à ce que le pétrole se mette à jaillir. Donc pour cela, il devra acquérir la technique. Il existe des écoles spécialisées en Europe, notamment en France;
  • Scaphandrier ou plongeur : c’est un métier pour des personnes qui aiment l’aventure. Ce sont les héros du monde du pétrole car ils prennent les plus gros risques, surtout quand les conditions sont dantesques ;
  • Electricien : surveiller les installations électriques et veiller à ce qu’il n’y ait pas de désagréments. Voilà le rôle d’un électricien sur une plateforme offshore ;

Vous retrouverez aussi sur une plateforme pétrolière des postes de métreur, superviseur de chantier, chef de chantier ; conducteur de travaux ; ingénieur, et même d’architecte ou de géologue.

Comment se faire recruter sur une plateforme offshore?

Pour travailler sur une plateforme offshore, il faut certes avoir les qualifications requises pour le métier, mais il faut aussi être physiquement fort et résistant. Car les conditions climatiques sur les plateformes sont souvent rudes et la météo très agitée.

Pour trouver du travail sur une plateforme pétrolière, il faut déjà commencer par cibler les structures qui recrutent dans les domaines.  Les plus grosses entreprises en France sont bien évidemment Total, BP, Shell, Mobil, Exxon et d’autres sociétés moins connues du grand public comme Perenco.

Les métiers du pétrole paient très bien même et de nombreuses personnes désirent travailler ne serait-ce que l’espace de quelques mois dans le domaine. Ce qui fait que les candidatures aux différents postes sont nombreuses et les Cv tous aussi peaufinés les uns que les autres.

En fonction de vos qualifications, vous pourrez postuler à l’un des différents postes plus hauts cités. Quand bien même vous disposerez des compétences académiques et professionnelles requises pour exercer le métier de votre choix, certains aspects peuvent faire la différence notamment la capacité à s’exprimer en anglais.

C’est une langue universelle et vous devez savoir que vous pouvez être amenés à travailler partout dans le monde. Dans des pays comme le Qatar par exemple, un candidat bilingue qui parle l’anglais est le candidat idéal.

Surtout qu’en Europe en général, il n’existe pas beaucoup d’emplois dans le secteur du pétrole. Donc, pour exercer dans ce domaine, il faut donc être prêt à voyager et parfois de vous retrouver complètement à l’opposé de votre lieu de résidence comme en Norvège par exemple, ou quelque part en Afrique.

Conclusion

Cet article vous dévoile les différents contours du métier. Toutefois, si vous décidez de vous lancer dans une telle aventure, il faudrait être préparé. Car même si les métiers du pétrole paient très bien, les conditions de travail sont assez pénibles.